Romain Gary, huile sur toile de William Mathieu, 140 x 90 cm, 2012

lundi 5 juillet 2010

"Les hommes-couleurs"de Cloé KORMAN (Seuil)

Que dire de ces "hommes couleurs", premier roman de Cloé Korman et vainqueur du prix du livre Inter 2010 ? Tout dépend à l'aune de quelle littérature on prétend évaluer ce roman...
En effet, comparé aux autres premiers romans français de jeunes auteurs de moins de 30 ans, nul doute que Cloé Korman se situe en haut du panier (peut-être même tout en haut).
Cependant, si on doit la comparer à ses illustres modèles les plus évidents et revendiqués par elle, à savoir Garcia Marquez et, bien plus original, Juan Rulfo (un auteur à lire d'urgence, si je puis me permettre un petit conseil de lecture d'été), on doit reconnaître qu'elle ne fait pas le poids.
Les points forts du livre : le thème de l'immigration à la fois d'actualité et universel, la description du Mexique et de ses mythes, l'ambition romanesque qui dépasse de beaucoup les frontières du quartier latin.
Les points faibles : un style parfois maladroit et lourd, des personnages qui manquent d'épaisseur (ce n'est pas le cas de tous) et une petite tendance à la mièvrerie. 

Un site pour tout savoir sur ce livre : http://www.leshommes-couleurs.com/

1 commentaire:

  1. Une critique implacable... et une lectrice hors pair! J'espère que quelques confrères professionnels auront l'idée de te lire... Une carrière à envisager en plus de l'autre, bien sûr, et non la moindre... Sais-tu que tu fais la pluie et le beau temps sur mes lectures trop peu contemporaines comme tu le sais... Toi qui en doutes, ce n'est qu'un juste retour d'ascenseur :-)
    Porte-toi bien.
    Je t'embrasse,

    Maldoror

    RépondreSupprimer